Le GATF lance un cri d'alarme vers les ministères

En ce moment, on se sent bien seul chez les autocaristes spécialisés dans le tourisme...

Entreprise vide, téléphone en veille, messagerie web en stand-by et aucune annonce les concernant dans les médias.

Cette corporation spécifique du métier du transport de voyageurs subit actuellement de plein fouet les conséquences du COVID-19.

Leurs problèmes majeurs (outre l'absence de commande) est leur positionnement vis-à-vis des fédérations et des ministères existants... Pas reconnu par les organisations du Tourisme (car code APE différent), peu représentés par le Transport de Voyageurs dont la priorité semble l'activité conventionnée (régulier et scolaire), ils sont noyés entre 2 ministères (Transport, Tourisme) et leur cri d'alarme n'est aujourd'hui absolument pas entendu, ni relayé (ou très peu au regard de l'importance de cette corporation tant en termes d'emplois que stratégiquement pour le tourisme)

Seule solution pour ces autocaristes dont les fédérations représentatives semblent avoir oublié l'existence: ce regrouper, ce concerter et agir.

GESTCAR ne pouvait rester indifférent à cette situation. Toujours dans un souci de rapprochement intelligent des acteurs de la profession, le groupement a mis son expérience et son savoir à disposition et a participé activement à la création du premier Groupement des Autocaristes Touristiques de France (GATF).

Il en découle plusieurs actions:

- un courrier vers les différents ministères dont dépend l'activité touristique par autocars

- une communication efficiente

- une vidéo en forme d'appel au secours

- la création d'un groupe soudé et solidaire

- la création à venir d'un LABEL visant à promouvoir cette activité

- l'apparition d'un LOGO fédérateur

- la promesse d'une entraide après cette crise, tant les esprits et les idées ont pu s'associer

 

Mickaël HEURTEAU